Ce matin, j'ai eu envie de pleurer même de hurler car je ne me reconnaissais plus...cela fait quelques temps déjà que tout cela me pèse mais depuis le début de la semaine, je n'ai pas emmené une seule fois les filles à l'école parce que je devais aller au boulot de bonne heure pour tenter d'être à jour dans mes dossiers...

et ce matin ce fut la remarque de trop :

- Miss Poulette me dit qu'elle ne veut pas que ce soit Papa qui les emmène à l'école, elle veut que ce soit moi et là sans me rendre compte, j'ai crié ce que j'avais enfoui au fond de moi : "Tu crois que ça m'amuse de partir tôt au travail ! Maman est fatiguée ! C'est Papa qui vous emmène !" Et là je me suis rendue compte que j'avais vraiment un problème...j'avais les larmes aux yeux d'avoir hurlé ainsi sur ma Poulette de 5 ans qui voulait juste que Maman les emmène elle et sa soeur à la garderie...Le temps de me ressaisir, je suis allée m'excuser auprès de ma fille d'avoir perdu mon self contrôle et je suis partie au travail, la boule au ventre comme souvent...

- Tous les matins depuis plusieurs mois, je me lève aux aurores parce que dès que mon cerveau s'éveille, il fuse et pense à des tas de choses liées au boulot et notamment toutes ses tâches qu'il me reste encore à faire...Mon seul moment de répit : le WE où heureusement j'arrive à faire un break.

- Tous les midis, j'expédie mon déjeuner en un quart d'heure, 30 minutes au mieux pour remettre le nez encore et encore mes dossiers...

- Tous les soirs, je n'ai qu'une seule hâte, en mère indigne que les filles soient couchées pour être au calme et finir par m'endormir devant la télé, exténuée par ma journée de boulot puis de Maman...Et heureusement que Mister B est là pour gérer les filles (les récupérer à l'école, leur donner le bain) et préparer le dîner.

Bref, c'est un cercle vicieux : le boulot me pèse donc je suis sur les nerfs et au moindre "faux pas" des poulettes je perds mon sang froid et me mets à crier sur elles. Je sais bien que ce n'est pas la solution, que ces petites puces sont encore petites justement...J'essaie tant bien que mal de me contenir, mais telle une cocotte minute, j'explose...

Pour le moment je prends mon mal en patience en attendant l'opportunité de passer à autre chose...Mais comme dirait l'autre, si je ne fais rien, ça ne tombera pas du ciel...

Pour un coup c'était un mercredi très perso mais j'avais besoin de le dire qu'en ce moment, je n'aime pas ce que je dégage et encore moins cette Maman qui hausse bien trop souvent le ton (et encore c'est un bien faible mot).

J'espère juste que les prochaines semaines seront plus détendues que tous ces mois qui viennent de s'écouler....Déjà je pense que je pourrais de nouveau emmener mes filles à la garderie pour leur plus grand plaisir !